Notre Histoire

« Quel amoureux de théâtre n’a pas rêvé de diriger une salle ? Amoureux, je le suis ; auteur aussi. Tous les professionnels m’ont donc déconseillé de m’encombrer d’un lieu : « c’est dangereux et inutile car vous allez vous ruiner alors que vous pouvez faire créer vos pièces partout ». Pendant longtemps, je les ai écoutés. Or il y a quelque chose de plus fort que la rationalité  pragmatique : les rêves d’enfants. »  Éric-Emmanuel SCHMITT, Directeur artistique du Théâtre Rive Gauche


« Soudain la vie accéléra mes désirs, les transformant en nécessité. En 2009, la Fondation Anne Frank approcha plusieurs dramaturges en Europe afin d’en sélectionner un pour réaliser une nouvelle adaptation du Journal d’Anne Frank au théâtre, la dernière datant des années 50. J’ai d’autant plus volontiers participé à ce casting que je n’en avais pas conscience ; je ne l’ai compris qu’après avoir été choisi ! J’ai donc écrit une pièce qui présente Le Journal d’Anne Frank à travers le regard de son père Otto Frank, seul survivant de l’extermination nazie, afin de mieux souligner l’importance du contexte historique, l’universalité des messages, l’exquise sensibilité d’Anne. La création à Amsterdam étant provisoirement différée, la Fondation Anne Frank a alors accepté que l’on crée cette pièce d’abord à Paris. Avec enthousiasme, mon ami Francis HUSTER et moi avons approché cinq théâtres à Paris qui ont tous fini par décliner – sujet trop difficile, pièce trop sérieuse, les Parisiens veulent juste se divertir. Cinq faux départs qui m’ont meurtri, pas pour moi, mais pour Anne et Otto Frank. En leur mémoire, je ne pouvais pas capituler. »  

   
« Bruno METZGER et moi, soutenus par Francis LOMBRAIL, nous avons acheté le Théâtre Rive Gauche en quelques semaines. Après avoir visité d’autres théâtres, celui-ci nous a semblé parfait pour tenter l’aventure. Bruno METZGER qui avait consacré quinze années à m’appuyer en tant qu’agent littéraire, producteur de théâtre et de cinéma, considérait que « prendre un théâtre n’était pas un rêve, mais un virage, pas un point d’arrivée mais un point de départ »


« Le public et la presse nous ont accueillis à bras ouverts. Le Journal d’Anne Frank fut un magnifique succès, prouvant qu’on a raison de parier sur l’intelligence et l’émotion des spectateurs. Des amitiés se sont développées ou créées, avec Francis HUSTER, Steve SUISSA, Stefanie JARRE, Jacques ROUVEYROLLIS et tous ceux qui désormais nous rejoignent.


« Certes, j’ai souvent l’impression de devoir arracher au Rive Gauche les autres pans importants de ma vie, mon œuvre romanesque, mes nouvelles, mes compagnonnages avec la musique ou le cinéma, mais cela m’envahit d’un sentiment délicieux, celui de faire l’école buissonnière… »


Éric-Emmanuel SCHMITT est l’auteur dramatique francophone le plus prolifique de sa génération et le plus traduit et joué dans le monde. Depuis La Nuit de Valognes en 1991 jusqu’à La Trahison d’Einstein  en 2014, en passant par des triomphes comme Le visiteur, Variations énigmatiques créé par Alain DELON et Francis HUSTER, Le Libertin  créé par Bernard GIRAUDEAU, Frédéric ou le boulevard du Crime créé par Jean-Paul BELMONDO, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Hôtel des deux mondes, Petits Crimes Conjugaux créé par  Charlotte RAMPLING et Bernard GIRAUDEAU, Oscar et la Dame rose créé par Danielle DARRIEUX, etc.


Après le départ de Francis LOMBRAIL, deux amis qui soutenaient l’aventure de l’extérieur, la rejoignent alors de l’intérieur, Steve SUISSA, acteur, réalisateur, metteur en scène, et Yann LE CAM, fondateur et dirigeant d’ONG internationales. Steve SUISSA avait réalisé la mise en scène audacieuse, réussie, remarquée, du Journal d’Anne Frank. Ces quatre-là ne se quittent plus et forment la nouvelle direction à partir de 2013. « Nos compétences sont complémentaires. Nous partageons les mêmes convictions, le même engagement, la même exigence, la même ténacité pour offrir au public une programmation variée et de qualité » déclare Yann LE CAM, Président du conseil d’administration.


Dans le sillage du Journal d’Anne Frank, d’autres pièces sont montées : Monsieur Ibrahim par Anne BOURGEOIS avec Francis LALANNEÀ tort ou à raison de Ronald HARDWOOD dans une mise en scène d’Odile ROIRE, puis la création très appréciée de Billie Holiday dans une mise en scène de Éric-Emmanuel SCHMITT avec Viktor LAZLO, spectacle qui révéla l’attachement du Théâtre Rive Gauche à la musique  et démontra l’excellence de son acoustique, enfin L’affrontement de Bill C.DAVIS, traduit par Jean PIAT, dans une mise en scène de Steve SUISSA avec Francis HUSTER et Davy SARDOU.


La saison 2013-2014 s’ouvre avec deux créations mondiales : Miss Carpenter de Marianne JAMES et Sébastien MARNIER, grand retour de la diva hors norme dans un spectacle burlesque et The Guitrys, nouvelle pièce d’Éric-Emmanuel SCHMITT, mise en scène par Steve SUISSA, interprétés par Claire KEIM et Martin LAMOTTE.


Au fil des spectacles, le Théâtre Rive Gauche renoue avec son histoire : celle du café-concert qu’il fut d’abord, puis de sa transformation en théâtre par Alain Mallet en 1993. Pour se tendre vers son avenir, le Théâtre Rive Gauche retient de son histoire les grands moments de son passé comme Marcel monte à Paris, Je suis un saumon de et par Philippe AVRON, Molière 1999 du meilleur one man show, ou L’habilleur dans lequel Laurent TERZIEFF fit ses adieux.


Mais, comme le dit Éric-Emmanuel SCHMITT, « faire du théâtre, c’est écrire sur l’eau ». L’eau, c’est vous, les spectateurs d’aujourd’hui, de demain,  et nous nous efforçons de vous composer de jolis souvenirs…

CONSULTEZ LES ARCHIVES DU THEATRE RIVE-GAUCHE DEPUIS 2012

  • 6, rue de la Gaîté 75014 Paris
    Tél : 01 43 35 32 31
    Du lundi au samedi de 11h à 13h
    et de 13h30 à 19h ou 21h
    Dimanche de 11h à 15h ou 18h
    (sous réserve de modifications)

Restez informés de notre actualité en vous inscrivant à notre lettre d’information.

Suivez notre actualité sur :

A Website by Uchrony